Zone de Texte:

 Les Cadières de Brandis

Zone de Texte: Retour vers 
ROUGON
Randonnées

Départ du col des Lèques par Castellane.

Les Cadières ( en provençal, les chaises, parce que ces énormes tours de dolomie ont une forme de siège ) sont  un éperon rocheux qui s’élève au dessus du Village de Chasteuil et domine le hameau de Brandis.

       A travers les branches, on distingue encore                             Nous voilà presque à la hauteur                             Enfin un peu de plat

                    la vallée du Verdon.                                                           du sommet des Cadières…                                 même de descente !

Le chemin suit la tête de la Sapée composée de roches ruiniformes.

L’apocalypse: le travail de l’érosion sur la roche dolomitique fait apparaître un chaos indescriptible de blocs effondrés au milieu d’à-pics vertigineux !

Splendide  et époustouflant !

Départ du col pour contourner la tête de la barre de la Sapée ( 1628m).

 

La montée jusqu’à la crête de la Bernaiche est longue et raide !

 

Le sentier continue de grimper et de dominer les contreforts de la chapelle Saint Michel qui fait face au village de Brandis.

On contemple la haute stature des Cadières , la crête du Pas du Loup et... le sentier monte, monte, monte…

En amont, on a un magnifique point de vue sur  les préalpes jusqu' au Mercantour.

Soudain, après cette montée au panorama fantastique, on parvient sur un haut plateau arboré de pins !

   Côté Nord, la Barre de la Souche, le sentier débouche enfin sur un aperçu de la barre des Cadières : il va falloir grimper encore un peu !

               Sortie du plateau , on laisse derrière soi la tête de la Sapée         pour apercevoir au Nord Est le sommet du Pré Chauvin (1741m).                        

Un cairn !!! ??? …

 Pour tenter de mettre de l’ordre dans ce désordre magnifique ?

Acceptons de n’ être que spectateurs humbles et éblouis devant ce chaos naturel...

Pour suivre l’effondrement d’Est en Ouest, il faut passer sur de colossaux monolithes plats séparés par de micro-failles vertigineuses.

Les calcaires dolomitiques sont des roches sédimentaires qui se sont formées dans une mer peu profonde et chaude, soumise à une forte évaporation. Ces roches sont constituées de deux minéraux intimement associés : la calcite et la dolomite.. La dolomite est une roche calcaire contenant calcium et magnésium qui se cristallise en formant des  prismes en forme de losange. Le magnésium rend la dolomite plus résistante à l’érosion que le calcaire d’où cet aspect d’amas de ruines.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

De la crête de la Bernaiche (1403m) , on aperçoit :

en contrebas le hameau de Villars-Brandis ,                                         en face, dans le lointain, le village de Taloire.

© Mariani  N.

Le chemin continue de grimper sur la droite en offrant un panorama à 360° magnifique et un premier aperçu sur les Cadières de Brandis; le chemin grimpe toujours jusqu’au relais local radio / TV.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

Du relais , on aperçoit le lac de Castillon.               Le sentier continue au milieu de la lavande                     En aval la vallée du Verdon.

et de la sarriette.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

Personne ne pourra rivaliser avec ce cairn là ...

Le jeu d’ équilibre de ce monde minéral chaotique est fantastique et quasiment hors du réel.

Zone de Texte: Continuer la visite des Cadières …
                       Accéder à la page suivante

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.

© Mariani  N.